Pourquoi et dans quels cas opter pour une Progressive Web App ? Cet techno  présente énormément d’avantages pour les éditeurs. Le principal est bien entendu de s’abstraire des terribles incertaines publications sur les plateformes Apple et Google. 

Mais, cette option représente-t-elle réellement un levier marketing aussi puissant qu’une application mobile ? Si oui, la solution suffit-elle à elle-même ou doit-on la coupler avec une application native ?

Ici, on vous propose la preuve par l’exemple : 10 applications qui comptent déclinées ou développées en PWA.

AIESEC 

L’association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales existe depuis 1946. Elle est l’une des plus grandes organisations étudiantes au monde. Elle promeut la mobilité internationale des étudiants dans l’optique de placer l’interculturalité au cœur des mœurs sociales. Ainsi, l’organisation a développé une PWA rendant son contenu accessible au plus grand nombre. Son public cible étant la population estudiantine, une PWA semblait d’autant plus pertinente, rares sont les étudiants ne naviguant pas sur internet depuis leur smartphone. 

Trivago

Outil permettant de trouver le prix le moins élevé pour un séjour à l’hôtel, depuis que Trivago a opté pour une PWA, le taux d’engagement des utilisateurs a augmenté de 150%. Ajouté à cela, le nombre de clics sur les offres a doublé, une augmentation de 97% par rapport à une app native. C’est grâce à un chargement plus rapide, une possibilité d’utilisation hors ligne et des notifications push que Trivago a vu ses statistiques évoluer positivement. 

Courrier International 

Hebdomadaire français depuis 1990, Courrier International propose à ses lecteurs une PWA. Depuis leur smartphone, ils peuvent la visiter et ajouter la page sur l’écran d’accueil. Ainsi, ils peuvent y naviguer comme sur une application native traditionnelle mais sans les contraintes qu’elle impose. Fini les mises à jour, il suffit de recharger la page web pour utiliser les nouveautés. Espace de stockage trop petit ? Les PWA ne nécessitent pas d’être téléchargées et laissent donc la possibilité aux utilisateurs de remplir  leur téléphone d’autres choses. 

L’Équipe 

Toujours dans le monde du journalisme français, le quotidien l’Équipe est réputé pour être un des pionniers en termes de PWA. En effet, il a lancé la tendance en développant sa PWA en 2017. C’est en fixant clairement les objectifs et en réunissant plusieurs professionnels du numérique qu’ils sont parvenus à offrir une PWA performante et efficace. Avant le lancement du projet, leads développeurs, UX designers et chefs de produits se sont concertés afin de mettre en route le projet. En lançant une version bêta pour les utilisateurs, l’Équipe a pu bénéficier de leurs feedbacks, ce qui leur permettait ainsi de rectifier certains choix fonctionnels. 

Spotify 

Encore une fois où développer une PWA s’est avéré bénéfique. Plus rapide et aussi accessible que son application native, la PWA propose également une UI différente de la basique : l’arrière-plan change au fur et à mesure que l’utilisateur y navigue. C’est à la suite d’un désaccord entre Apple et Spotify que l’entreprise a fait le choix de lancer le projet. En effet, l’app store facture une commission de 30% aux annonceurs. Avantage pour Spotify : une PWA n’a pas besoin d’être répertoriée dans  les stores traditionnels. L’utilisateur peut la mettre sur son écran d’accueil librement. 

BMW 

Autre exemple et pas des moindres, BMW. Leur projet de PWA diffère légèrement des autres car ils ont combiné les technologies Google AMP (Accelerator Mobile Pages) et PWA. Cette fusion leur a permis d’augmenter le temps passé sur leurs pages de 40 à 50% ainsi que d’augmenter le nombre de visiteurs qui est passé de 8% à 30%. Un challenge qui semblait difficile à relever, les potentiels acheteurs préférant se déplacer directement en magasin pour faire leur choix. Cependant, la PWA leur permet d’avoir accès à une vaste gamme de contenu éditorial de haute qualité, y compris des vidéos et de longs articles, avec un temps de chargement rapide.

Debenhams  

Cette chaîne britannique de grands magasins s’est lancée dans le développement d’une PWA en 2017, une première pour le secteur. Lenteur de chargement, difficulté dans la fidélisation et l’engagement du client, ces facteurs ont largement impacté la décision finale. C’est avec la plateforme Mobify que Debenhams a commencé son projet et l’a conclu en 4 mois. Le travail effectué a résolu les problèmes de chargement en proposant une PWA réactive et intuitive à l’utilisation. Après étude du fonctionnement de la PWA, il a été relevé que le délai entre le temps de navigation et l’achat est deux à quatre fois plus rapide qu’auparavant. De plus, grâce à ce projet, le chiffre d’affaires mobile de l’entreprise a augmenté de 40%.

Tinder 

Autre type d’application : Tinder. Elle est la première application de rencontres à être utilisée en France. L’entreprise a décidé de lancer sa PWA en 2017 pour toucher un plus large public. En seulement 3 mois, le projet a été conclu. Premier constat : le taux d’engagement a été doublé, voire triplé. De plus, la PWA représente 10% de la taille de leur application native, net avantage pour les utilisateurs et pour le temps de chargement qui s’en voit réduit. Enfin, les inscrits passent beaucoup plus de temps sur la plateforme (plus de messages envoyés, plus de “swipes”…) et remplissent mieux leur profil.

Uber

Vous avez besoin de rentrer chez vous mais ne disposez pas d’un réseau 4G ? Uber a trouvé la solution pour ses utilisateurs : la PWA. Même en 2G, un client peut commander une voiture et être pris en charge très rapidement : en moins de 5 secondes les pages se chargent. De même que pour les autres PWA, Uber voit ses clients plus engagés depuis le lancement de son projet. 

Bookmyshow

Plus gros site de vente de billets en ligne en Inde, Bookmyshow a développé sa propre PWA en 2017. Ce projet leur a permis d’augmenter leur taux de conversion de 80% mais aussi de réduire drastiquement le poids de la plateforme (la PWA est 54 fois plus petite que l’app native sur Android et 180 plus petite que l’app sur iOS). Enfin, comme toutes les autres PWA, le temps de chargement est amplement réduit. 

Tous ces exemples prouvent une chose : les PWA peuvent s’avérer efficaces pour une entreprise, quel que soit son domaine d’action, son public ou ses objectifs. Temps de chargement plus rapide, meilleur engagement des utilisateurs, augmentation du temps passé sur la plateforme… Il n’y a que des avantages, autant pour le client que pour le développeur. 

Leoxa a elle-même son propre projet de PWA. Après avoir développé l’application d’agenda de sorties à la Réunion Réuniscope, nous souhaitons aujourd’hui faire évoluer cette plateforme en proposant à notre public une PWA. Notre objectif principal est d’apporter une bonne expérience utilisateur à tous, plus fluide, plus interactive et avec un design affiné. Restez connectés pour voir le résultat !

Leoxa Réunion

131 Avenue du Président Mitterrand 
Terre Sainte 
97410 Saint-Pierre

Leoxa Bordeaux

LE NODE
12 rue des Faussets
33000 Bordeaux

© 2014-2020 Leoxa | Réunion - Bordeaux | Mentions légales